ActualitéPolitique

Qui pour succéder au grand Wade? Le « Wadaillon » au premier rang est-il toujours d’actualité ?

Le Parti démocratique sénégalais campe toujours sur sa position de présenter la candidature de Karim Wade à la présidentielle.
Ainsi, pour clore les débats sur les potentiels successeurs de l’ex président Wade au sein même du parti, Doudou Wade précise que ce choix porté sur l’ex ministre d’État, de la Coopération et des Transports s’est fait dans la transparence par les membres du parti. Tous ceux, venant de l’interne, qui à l’époque ont tenu des conférences de presse  ou de quelconques manifestations pour contrer ont eu tort, poursuit-il « notre parti est une association de droit privé, nous avons un SG conformément à nos statuts et nous nous contentons de lui… »
La candidature de Karim Wade  était bel et bien posée par des cadres et des militants du PDS. Cependant, il a été victime de complot et de manipulations, par conséquent des magistrats ont perdu leur statut pour avoir dit la vérité dans un procès arbitraire « Karim était en prison et beaucoup de personnes ont participé à ce complot pour dire contre.
Néanmoins nous avons gagné tous les procès et même les textes ont été modifiés pour qu’il ne soit pas candidat. C’est sur ces faits qu’il faut s’arrêter … » Accueilli dans l’émission ‘‘face à dakaractu’’ ce jeudi, le dernier des mohicans du parti démocratique sénégalais réitère leurs ambitions et maintient leur candidat. Jusque là il n’y a pas eu de réforme. Qui sait, ce qui se prépare pour la « revanche » aux prochaines élections présidentielles, en tout cas le PDS risque de surprendre encore une fois.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer