EducationSociété

Perturbations sur le processus d’orientation : Le Saes exige du gouvernement « de situer toutes les responsabilités… »

En conférence de presse ce lundi 30 Décembre 2019 à l’université Cheikh Anta  Diop de Dakar, le Syndicat autonome des enseignants du Supérieur du Sénégal a dénoncé les perturbations sur le processus  d’orientation des étudiants.

« L’orientation doit faire l’objet de concertation entre les enseignants et les autorités. Car il ne sert à rien d’orienter un étudiant juste pour l’orienter dans une université sans un accord préalable sur le choix de l’étudiant », a souligné le secrétaire général national du Saes.

Malick Fall de poursuivre, « Campusen ne nous rassure pas. C’est pourquoi nous avions  demandé son audit technique, mais jusque-là nous n’avons aucun retour ». 

« Aussi, le Saes exige du gouvernement de situer toutes les responsabilités sur les perturbations du processus d’orientation des étudiants » a t’il déclaré. 

À cet effet, par la voix de son secrétaire général national, le Saes invite le gouvernement à se saisir dudit dossier pour trouver les meilleures solutions.

Dans le registre politique, le Saes déplore la non implication des acteurs de l’enseignement supérieur dans le comité de pilotage du dialogue national.

Face également au non respect de certains engagements pris, le Saes avertit le gouvernement et les parents sur les différents manquements.

Cette rencontre a vu la participation de toutes les sections du Saes du Sénégal, qui à tour de rôle ont mis en évidence toutes les difficultés qui gangrènent les universités du pays… 

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer