ActualitéEducationSantéSociété

L’Ordre des pharmaciens privés prêt à se constituer partie civile

L’Ordre des Pharmaciens privés condamne l’abus d’autorité dont à été victime le docteur Cheikhouna Gaye dans sa pharmacie, suite à son refus de vendre sans ordonnance un médicament au commissaire des Parcelles des Assainies Babacar Sangharé dit Cobra.  En conférence de presse ce vendredi, les pharmaciens se disent prêts à soutenir leur confrère s’il tente des poursuites judiciaires.

“Nous sommes scandalisés et choqués de la manière dont les agents de police se sont acharnés sur notre collègue qui a eu le seul tort de faire preuve de conscience professionnelle. Le syndicat des pharmaciens privés est disposé à accompagner le pharmacien s’il tente une action judiciaire, et est prêt à se constituer en partie civile si jamais il y’a procès”, déclare Docteur Assane Diop, président du Syndicat face à la presse.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer