CultureSociété

Kolda : visite dans la collectivité territoriale de Thietty…

Pour ce nouvel an, la rédaction de Dakaractu/Kolda s’est rendue dans le monde rural, précisément dans la collectivité territoriale de Thietty, située à 22 km à l’ouest de Kolda pour y rencontrer les populations afin d’échanger sur leur quotidien. À cette occasion, les populations et le maire ont exprimé leurs difficultés, leurs doléances même s’il y a eu des efforts considérables notés dans leur commune.

Assane Baldé, maire de la collectivité territoriale de dire : « notre commune a été créée en 2008 avec le décret présidentiel de la même année pour une population de 5076 habitants. Aujourd’hui, nous rencontrons d’énormes difficultés pour le développement.  Nous sommes enclavés,  manquons d’eau potable et d’électricité. Si je prends le cas de Diassina, il y a eu une centrale mise sur pied en 2002, mais elle n’a fonctionné qu’environ deux ans. Elle est tombée en panne faute d’entretien. Les populations sont habituées à ce courant-là », souligne-t-il.

Mariama B., habitante de la commune, d’ajouter : « si nous avons l’électricité, nous terminerons les accouchements à risque avec des torches. Cela pourrait réduire aussi la mortalité infanto-maternelle car on pourrait faire les premiers soins puisque les médicaments seront bien conservés. Ainsi, les évacuations sanitaires vers Kolda vont se réduire.  Et les femmes pourront développer de petites activités génératrices de revenu et l’implantation de moulins va alléger nos durs travaux. Vraiment, nous voulons de l’électricité, les poteaux sont implantés sur la route et certains sont même brulés et tombés parfois dans des champs », clame-t-elle.

Restant dans la foulée, le maire  de poursuivre toujours : « aujourd’hui, l’électricité n’est pas un luxe, mais une nécessité. Pour le cas de Thiétty, l’État a fait des efforts pour installer la haute tension sur l’axe Kolda-Saré Bidji-Thiétty. Mais malheureusement, il y a eu des poteaux qui ont été brulés avec les feux de brousse. On aurait souhaité disposer de la haute tension pour amoindrir les problèmes de conservation des vaccins pour notre poste de santé. Il y a des panneaux solaires, mais ceux-ci ne tiennent pas longtemps.  Et le plus souvent on évacue nos malades vers Kolda, même s’il y a deux ambulances au poste de santé. Avec le courant on peut développer des activités génératrices de revenu avec les jeunes, comme le maraichage, la menuiserie ébéniste et métallique, afin de réduire l’émigration clandestine, entre autres», explique-t-il.

Doléances

Il finira par exposer leurs doléances : « nous voulons l’électrification de Thietty, refaire les poteaux brûlés et cassés. Et surtout nous voulons le désenclavement du côté sud de la commune. On avait pris l’initiative en tant que collectivité territoriale en écrivant au président de la République qui nous avait répondu favorablement à travers son directeur de cabinet. Ce dernier avait transmis le dossier au Pudc pour la prise en charge de nos doléances », avant de mettre l’accent  « sur l’érection d’un forage pour que les populations puissent boire de l’eau potable. Il y a aussi une salle informatique au niveau du collège qui est non fonctionnelle faute d’électricité avec un effectif de 500 élèves. C’est pourquoi, nous voulons que cette centrale soit réfectionnée pour que ces enfants-là puissent avoir la même chance que tous les autres enfants du pays. La commune malgré les difficultés, demeurent un grand foyer de production en maraîchage, mil et arachide », conclura-t-il.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer