ActualitéCultureSociété

Chambre commerce de Dakar: le collègue des délégués dénonce la mauvaise gestion de Aly Mboup et exige sa mise à la retraite

Le Coordonnateur du Collège des Délégués de la Chambre de Commerce, d’Industrie et d’Agriculture de Dakar (CCIAD) a dénoncé la mauvaise gestion du secrétaire général Aly Mboup et exigé sa mise à la retraite à 64 ans révolus.

Dans une lettre adressée à la ministre du Commerce et des PME, Mme Aminata Assome DIATTA, le Collège des Délégués de la Chambre de Commerce, d’Industrie et d’Agriculture de Dakar (CCIAD) demandait la mise à la retraite sans délai de M. Aly Mboup (64 ans révolus). Le Collège des Délégués précise que le dépassement de l’âge de la retraite ne représente qu’une partie de l’iceberg. En effet, la gestion de l’Institution est catastrophique !

En guise d’illustration,  souligne le Coordonnateur, trois véhicules sont mobilisés par M. Mboup dont une voiture neuve garée devant chez lui. En même temps, M. Mboup a pris, depuis plusieurs mois, pour ses déplacements quotidiens, un des véhicules du parc automobile de la CCIAD. Tous les mois, il continue de prendre sa dotation personnelle de carburant et pendant ce temps, le véhicule du parc automobile qu’il utilise est alimenté par la carte dédiée à cet effet.

Le troisième est l’ancien véhicule que la Chambre de Commerce avait mis à sa disposition. Il l’a acquis, par des procédés contraires aux procédures en cours à la CCIAD sur les véhicules réformés, via l’accord du Bureau, à un prix largement inférieur à la cotation de l’expert. Dans le cadre de la Procédure de mutation de ce véhicule M. Mboup a été dans une situation inconfortable quand les éléments de la Police l’ont invité à fournir un document attestant qu’il est le Secrétaire Général (SG) de la Chambre de Commerce de Dakar.

« Nous réitérons notre position pour le départ immédiat à la retraite de Monsieur Aly MBOUP, d’autant plus qu’il a été accusé de fraude sur le carnet ATA (“Admission temporaire”). Ce dernier est un document utilisé pour faciliter les échanges internationaux en simplifiant les formalités douanières tout en réduisant les coûts de ces opérations », lit-on dans la note.

Il se substitue aux différents documents douaniers normalement requis pour une opération d’importation temporaire, d’exportation temporaire ou de transit et permet ainsi aux opérateurs du commerce extérieur de réaliser leurs opérations en suspensions de droits et taxes.

Dans les jours à venir, les travailleurs annoncent qu’ils tiendront, entre autres actions, une Assemblée Générale suivie d’une conférence de presse, pour édifier davantage les Autorités de la République et l’opinion publique sur la gestion nébuleuse de la Chambre de Commerce d’Industrie et d’Agriculture de Dakar (CCIAD).

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer