ActualitéPolitique

Aujourd’hui, 10 juillet 2017 : 5 ans après la perte du pouvoir, Me Wade revient au Sénégal

Au lendemain de sa défaite à la présidentielle de 2012, Maître Abdoulaye Wade quitte le Sénégal pour sa résidence sise aux Versailles (France). De là, il observe les déboires de son fils qui a maille à partir avec la justice dans la traque des biens mal acquis.  De là aussi, il témoigne et apprécie la condamnation de son fils, son séjour carcéral, sa libération et son exil au Qatar en 2016. Trop de déconvenues pour que l’ancien président Wade décide de retourner au Sénégal aujourd’hui 10 juillet 2017 pour s’engager pleinement dans la bataille pour le contrôle de l’Assemblée nationale prévue le 30 juillet.

Un retour plusieurs fois annoncé et reporté

Son séjour hors du pays aura duré 5 ans avant que le Pape du « sopi » ne décide de renouer avec ses activités politiques. Le président Abdoulaye Wade ne s’est jamais emmuré dans le silence malgré son statut d’ancien président. De la France où il fait valoir ses droits à la retraite, si tant est qu’il en ait une, Wade envoie parfois des envolées à l’endroit du peuple sénégalais et de Macky Sall.

Plusieurs fois annoncé, son retour au pays natal fera l’objet de beaucoup de spéculations et de fausses alertes. Des dignitaires du pouvoir s’opposeront même à toute idée de voir Wade fouler le tarmac de l’aéroport. Pourtant le président Wade entend bien jouer sa partition dans les joutes législatives prévues le 30 juillet 2017. Agé de 91 ans, le secrétaire général du parti démocratique sénégalais (pds) souhaite à tout prix obtenir une majorité à l’assemblée pour imposer une cohabitation avec le régime du président Macky Sall, son ancien élève.

La renaissance d’un éternel opposant

Aujourd’hui 10 juillet 2017. On est un lundi après-midi. Abdoulaye Wade descend de l’avion et s’offre un bain de foule comme il aime tant en avoir. Une marée humaine l’accompagne de l’aéroport à la permanence Omar Lamine Badji du Pds. Les différentes stations radio se font écho de cet événement et curieusement Wade est devenu messie là où il était considéré comme démon il y a juste 5 ans. Amnésiques ou désenchantés par le nouveau régime ? Beaucoup se posent des questions.

Renforcé dans sa pensée qu’il est l’homme qui peut décanter la situation et revigoré par les cris de « Gorgui, on s’était trompés », l’ex président Wade s’accommodera bien à ce rôle de sauveur qu’on lui confère. « J’ai entendu le message que le Sénégal va mal. Cette souffrance me fait mal, très mal. Ma famille politique s’est associée avec d’autres partis avec un objectif : faire partir Macky Sall », dira-t-il. Toujours fidèle à lui-même, le président Wade renchérit à l’endroit de Macky Sall : « l’avion qui m’a amené, s’il le souhaite je le lui prête. C’est pour lui montrer que je ne lui veux pas de mal. Demain à 10 ou 11 heures, avec sa femme, ses enfants, ses partisans, il peut partir et aller où il veut ». C’est le début de la renaissance d’un adversaire redouté !

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer