ActualitéPolitique

Amadou Bâ réaffirme sa loyauté au Président Macky Sall, détruit ceux qui disent que le Pse a échoué, dément avoir financé Sonko et considère indécent le débat sur la succession.

Son silence a étonné. Mais Amadou Bâ reconnait et avoue que c’est plus une habitude qu’une volonté. C’est en tout cas, ce qu’il a dit dans le Jury du dimanche. “Je ne suis pas très présent au niveau des médias. Cela est lié à mon éducation et à ma formation de haut fonctionnaire”. Passé ce petit éclaircissement,  le ministre des Affaires étrangères a tenu à faire certaines précisions sur une supposée  brouille avec le Président Macky Sall suite à la décision de ce dernier de l’enlever du ministère des finances pour lui confier la diplomatie. 

Pour lui, c’est mal comprendre le fonctionnement d’un gouvernement que de verser dans de telles considérations. Mais fixera-t-il, pour de bon ce qui suit : “Le peuple a choisi le Président Macky Sall avec toute la légitimité. Il ne m’aurait pas fait ministres des Affaires étrangères s’il ne me faisait pas confiance. Le ministre des Affaires étrangères est par excellence toujours avec le Président de la République. Je pense souvent quand les gens soulèvent certaines préoccupations, c’est plutôt par méconnaissance et j’en ris… Je devais être plus utile aujourd’hui au ministère  des Affaires étrangères. Il n’y a aucun brin de nuage entre le Président Macky Sall et moi, et l’une des caractéristiques d’un haut fonctionnaire c’est d’être loyal en toute situation. Je crois avoir le privilège d’être l’une des personnes les plus proches du Président.  J’ai plusieurs raisons de soutenir le Président Macky Sall. Quand il est venu au pouvoir, il m’a laissé directeur des Impôts et des domaines pendant 18 mois. Il m’a ensuite fait l’honneur de m’appeler à ses côtés comme ministre des finances.”

Quant à l’attribut collé au Président Macky Sall  de conduire son bateau comme un chef, Amadou Bâ dément. “Je lui dis ce que je pense et le Président permet à tous ses ministres de lui dire ce qu’ils pensent.” Maintenant, précise-t-il, “Il n’est pas décent pour un haut fonctionnaire de dire que son chef l’écoute”.

SUCCESSION 

Interpellé sur la succession du Président Macky Sall, Amadou Bâ se voudra ferme. Pour lui, c’est l’indécence dans toutes ses tares que ce débat montre. ” Il y a des questions qui par décence ne sont pas des questions qu’il faut  aborder de cette manière. Personnellement, je pense que ce débat est indécent”. Il trouvera qu’ il y a énormément de questions qui devraient susciter plus d’attrait de la part des débatteurs que de discuter autour d’une succession alors que le mandat en cours n’a même pas encore fait 9 mois.” On ne peut pas être dans un gouvernement et faire dans la déloyauté.” Concernant la défenestration de l’ancien Directeur des Sénégalais de l’extérieur qui avait commis l’erreur d’en parler en des proportions caractérisées, Amadou Bâ fera encore quelques remarques. ” Je ne l’ai jamais reçu dans mon bureau. Une administration c’est une verticalité.  On n’a jamais parlé, même pas au téléphone. “

FINANCEMENT SONKO

Par rapport à la rumeur qui le donnait souteneur d’Ousmane Sonko, l’ancien argentier de l’État fera part de toute son amertume de savoir que certains Sénégalais ont essayé de distiller ces faussetés. ” J’ai été vraiment touché et choqué d’entendre certaines accusations faisant état  que Amadou Bâ finançait Ousmane Sonko. La première chose qu’on disait c’est que le parti de Sonko appartenait à Amadou Bâ. Au moins, maintenant, vous pouvez témoigner que ce parti ne m’appartenait pas .On est collègue. On a eu des relations très difficiles d’ailleurs. Cela m’a fait très mal. Je dois l’avouer, j’ai été particulièrement atteint. Je suis un haut fonctionnaire. Je pense connaître l’Etat. La loyauté est une vertu sur laquelle je ne transige pas. Je ne peux pas être dans un parti, être membre du secrétariat exécutif d’un parti, avoir la confiance du chef du parti, travailler pour sa réélection, et en même temps mettre en œuvre une politique contraire pour donner des moyens ou des ressources à quelqu’un qui cherche à détruire le système.”

PSE , UN ÉCHEC ?

La première partie du débat concernant  la santé financière du Sénégal aura servi de  transition à Amadou Bâ pour démolir ceux qui disent que le Président Macky Sall et son plan ont lamentable échoué, estimant que ces derniers manquent d’être objectifs dans leurs analyses. “Quand Macky est arrivé au pouvoir,  il a estimè devoir approfondir le Yoonu Yokkute.  En 2014, le PSE a été validé en interne par le Président de la République. Lorsqu’on parle d’une perspective à l’horizon 2035, on voit que le Président ne le fait pas pour lui. Nous avions un gap de 1 800 milliards et la communauté internationale a mis à la disposition du Sénégal  3 700 milliards. Ceux qui disent que le plan a été un échec, ce sont des personnes qui ne sont pas objectives. ” L’ invité du Jury du dimanche  sur Iradio de rappeler que sous la présidence de Macky Sall 1 362 kms de routes ont été faites (soit deux fois qu’avant) pendant que 16 hôpitaux,  23 centres de santé, 213 postes, 9 centres de dialyse et 10.360 salles de classe ont été construits. Il citera aussi les 500 000 cartes d’égalité des chances, les 316 000 familles qui ont accès aux bourses de sécurité familiale comme autres données significatives à retenir.

Loin de ceux qui martèlent que la croissance ne se mange pas, Amadou Bâ confiera qu’il , y a eu quand même 6% de croissance durant les 5 ans avant de se réjouir du fait que près de 7000 milliards ont été accordés au pays par la communauté internationale. Pour lui, “fouler au pied tous ces acquis, c’est manquer de respect aux Sénégalais.”

Quant à la hausse notée sur la tarification de l’électricité, Amadou Bâ fera quelques mises au point en signalant que les ménages à  consommation réduite ont tous été épargnés  et qu’ils continuent de bénéficier de la réduction de 10% enregistrée en 2016 non sans dégager en touche toute idée de réajustement. “On n’est pas sous ajustement structurel. La subvention est devenue insupportable”.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer